L’art est une construction | FRAC Languedoc-Roussillon | Qui, Les, Des, Une

A noter

Les mercredis au Frac !

Atelier Danse & Arts plastiques + Lecture de contes

Mercredi 10 septembre 2014 de 14h à 16h30

Photo Myrtille Chalvin

Guidés dans leur découverte de l’exposition "L'art est une construction" par la danseuse et chorégraphe Maud Chabrol, les enfants sont invités à utiliser le corps pour exploiter les sensations éprouvées au contact des œuvres et les faire voyager dans leur propre imaginaire. Cette découverte inédite est suivie par une lecture de contes et un atelier de pratiques plastiques ; chacune des activités proposées est conçue en lien avec les œuvres de l'exposition.
Atelier pour les enfants de 5 à 12 ans, 5 €.
Information / Inscription auprès de Gaëlle Saint-Cricq, chargée des publics : 04 99 74 20 33 - Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

Lettre d'information

Pour vous abonner à notre lettre d'information, merci de renseigner les champs suivants :
Nom Prénom
Email

Art contemporain en Languedoc-Roussillon

Rechercher sur le site


retrouvez-nous sur facebook

 

L’art est une construction

Exposition du 4 juillet au 27 septembre 2014
Vernissage jeudi 3 juillet 2014 à 18h30

Avec les œuvres de : Conrad Bakker, Alain Bublex, Thomas Huber, Loïc Raguénès, Yvan Salomone, Jens Wolf, et une œuvre d’Emmanuelle Étienne dans l’église Saint-Étienne d’Issensac.
Suite à l’exposition Mauvaise pente, qui rassemblait des démarches artistiques centrées sur la transformation du réel et sur certaines formes d’entropie qui affectent ce que l’on appelle la « réalité » – que celle-ci se donne à travers la diversité infinie des objets de la vie quotidienne ou à travers les dispositifs en perpétuelle redéfinition de la création elle-même –, le Frac Languedoc-Roussillon inaugure une seconde présentation de ses acquisitions récentes.
L’art est une construction est basée sur une idée inverse de celle qui orientait, vers le bas, l'exposition Mauvaise pente : malgré la fragmentation qui affecte les images et les représentations, les artistes contemporains parviennent à construire l’art, c’est-à-dire à le doter de formes « qui tiennent ». La déconstruction, le démontage et l’analyse fine des médiums, des savoir-faire ou des structures traditionnelles, qui semblent parfois avoir pulvérisé littéralement les cadres qui offrent le sentiment d’une « réalité », n’empêchent nullement les artistes de continuer à faire « œuvre », c’est-à-dire à élaborer des images d’un monde plus solide qu’il n’y paraît au premier abord.

Communiqué de presse | Dossier de presse | Dossier pédagogique | Bibliographie en relation avec l'exposition

Lire la suite...